Parallèles

Beaux-Arts

Exposition : Itinérances en images

itinerances.jpg

Exposition du 11 Décembre 2010 au 5 Janvier 2011

Médiathèque de Lorient - Place François Mitterand

 

Regards croisés en image imprimé et vidéo sur nos régions, nos pays, l'Europe, par 17 jeunes artistes européens (Bruxellois, Tchèques et Lorientais).

 

  • Alexander Morel
  • Maud Boisrobert
  • Coralie Moser
  • Thomas Daveluy
  • Eïla Meurou
  • Quentin Geoffroy
  • Barbara Filâtre
  • Nicolas Desverronnières

Vernissage vendredi 10 décembre à 18h30

Venez nombreux !

 

Plein de trucs...

Ça faisait un moment que je n'avais pas posté de nouveau billet avec des boulots. Je me rattrape en en mettant plein d'un coup:

Vidéo : Escalier

Une vidéo qui normalement est censé être posée au sol.
Par un simple jeu d'inversion (de cadre et de temps) le spectateur ne sait plus correctement se repérer dans l'espace. Le premier réflexe est de se fier aux gouttes d'eau qui "tombent" et de déduire que la caméra est en plongée totale. Pourtant de nombreuses incompatibilité apparaissent. Tout d'abord le fond qui est éclairé, qui laisse présumer que le sol ne s'y trouve pas, ensuite le son des gouttes qui induit l'inversion temporelle.

 

Vidéo : Tunnel

Vidéo pas vraiment réussie, je la trouve trop longue, le principe met trop de temps à se mettre en place et le son n'est pas tout à fait comme je le voulais. Je serai sans doute amené à la refaire.
La piètre qualité de la vidéo à fait disparaître le grain. Normalement il y a un grain très prononcé dans le blanc.
Je cherche souvent, dans mes vidéos, à côtoyer la limite entre la représentation du monde réel et la fiction. Ici j'ai essayé de partir sur le cliché de "la lumière au bout du tunnel" en filmant un long plan séquence dans un passage sous-terrain.
Passage. La caméra adapte sa sensibilité pour capter la pénombre du lieu. Le bout du tunnel est surexposé. On entre progressivement dans la lumière, jusqu'à ne plus rien voir d'autre que le grain et n'entendre que le souffle du micro. Le monde a disparu. Bruit de mobylette, la caméra adapte de nouveau sa sensibilité, retour dans le monde réel.

 

 

Photos : "Serial Killer"

Dans la rue :

Kill 1 Kill 2 Kill 3 Kill 4 Kill 5

Première série de photos dans la rue, idéalement imprimées en grand pour voir les détails.
Photos des gens dans la rue supprimés grâce à l'outil "correcteur de tons direct basé sur le contenu" de Photoshop. Cet outil permet normalement de supprimer les défauts dans les images. Ici je supprime les gens, selon un "rituel" particulier: toujours avec le même outil et en un seul clic (je ne reprend jamais l'image obtenue).
Les photos sont alors altérées, affichant des "cicatrices" dans les zones où les gens ont été supprimés.

 

Journée d'un inconnu

8h00 : lever 8h15 : douche 8h15 : douche 8h30 : toilettes 8h40 : s'habiller 8h40 : petit déjeuner 8h40 : petit déjeuner 8h40 : 9h00 : regarder la télé 12h00 : faire à manger 12h00 : faire à manger 14h00 : sortir

Même principe que la série précédente, sauf qu'elle s'applique à un individu en particulier.

Speed Racer

Un p'tit tour de Kart...

Un tour de circuit en Kart filmé avec les moyens du bord. Par la suite, j'ai tenté de recréer l'espace du circuit en replaçant les images les unes à la suite des autres.
Pour expliquer rapidement le procédé, j'ai utilisé un logiciel de stabilisation d'images (Deshaker) afin de récupérer les coordonnées spatiales de chaque image (comme le ferait un logiciel de motion capture). Évidemment le procédé est imparfait et provoque pas mal de bugs.

Le titre de la vidéo est une référence au film homonyme des frères Wachowski (que je conseille à tous d'ailleurs). Je trouve le procédé de cette vidéo pas si éloigné de leur travail (qui est tout de même un peu mieux que le mien hein !), dans le sens où je tente d'exploiter la vidéo dans ce qu'elle est en tant que surface: un plan. L'assemblage des plans au sein d'un faux espace 3D (nommé 2,5D) permet le déplacement de la caméra dans un univers totalement propre à la vidéo.

Journées du patrimoine 2010

Journées du patrimoine 2010

Cette année, les journées du patrimoine se sont déroulées du 18 au 19 septembre 2010.

Ayant déjà investi la Chapelle St Christophe l'année passée, la mairie de Lorient a de nouveau fait appel à nous pour réaliser une installation dans un des lieux de visite. L'ancien réservoir d'eau de la cour haute des travaux maritimes, habituellement fermé au public nous a été proposé pour y effectuer nos travaux.

Objet de plusieurs ateliers d'une semaine depuis un an, ce lieu a réuni 9 étudiants des Beaux-Arts de Lorient (Dimitri Kiosseff, Nastasja Duthois, Julia Menesguen, Doriane, Bérénice, Claire Vergnolle, Jérémy Leudet, Mahé de Rosière, Simon Augade, Guillaume Lepoix et Thomas Daveluy). La finalité de cet atelier est une pièce sonore et vidéo de 15 minutes présentant les travaux de chacun (réalisés in-situ).

Le public était invité (par groupe de 20 environ) à descendre dans l'obscurité la plus totale et à se placer au centre de la pièce. Durant 15 minutes, l'installation sonore et vidéo dessinait l'architecture particulière du lieu, pendant que les spectateurs s'habituaient, petit à petit, à la pénombre.

 

Quelques images des performances:

Installation de Nastasja Duthois Installation de Nastasja Duthois Installation de Doriane et Bérénice Installation de Bérénice et Doriane Installation de Claire Vergnolle Installation de Claire Vergnolle Installation de Jérémy Leudet Installation de Jérémy Leudet Installation de Jérémy Leudet Installation de Simon Augade Installation de Simon Augade Installation de Simon Augade Installation de Simon Augade Installation de Thomas Daveluy Installation de Thomas Daveluy Installation de Thomas Daveluy Installation de Thomas Daveluy

 

Les photos de mon installation ne rendent rien, je mets donc une petite vidéo:

Exposition Hors Bords

Hors bords Du 26 Juin au 15 Juillet 2010 se tient l'exposition Hors Bords à la Galerie du Faouëdic à Lorient. Sont exposés 10 jeunes artistes (anciens de l'école des Beaux-Arts de Lorient) dont j'ai du, pour l'expo, faire les portraits en vidéo.

Stéphane Adam (filmé dans une cité de Lanester), Gaëlle Chanu (qui s'est filmée à Bruxelles*), Olwen Gaucher (sur le port de pêche), Lise Gaudaire (sur la navette-bateau Port-Louis/Lorient), Nathalie Guével (au bord de mer), Cédric Hamon (dans un vieux hangar), Rodolphe Keller (dans un vestiaire), Frédéric Malette (devant France-AFS: 0-2), Claire Raflegeau (chez elle à Bruxelles*) et Iza Venet (au bar des flots) sont tous passé devant la caméra dans le lieu de leur choix.
(* Ce n'est donc pas moi qui ai filmé...)

Je me suis beaucoup amusé avec les vidéos de Cédric et Frédéric, les deux sont aussi fous l'un que l'autre... Par contre j'ai eu pas mal de problèmes de son: Fred est saturé et Nathalie est pourrie par le vent.

D'ailleurs j'ai pu faire quelques petites découvertes sur la caméra que j'ai utilisée: la Sony HVR-A1E (vraiment pas mal comme caméra, c'est super pour commencer!!!). La petite découverte en question réside dans le fait que la batterie ne fournit pas suffisamment de courant pour alimenter la cam et les deux prises XLR (avec un micro nécessitant un phantom) simultanées. Du coup surprise: seulement un seul micro sur les deux est opérationnel lorsqu'on est sur batterie!!! Pour Nathalie je la filmais avec une ricotte (avec une belle moumoutte :p) sur une perche. Bah ouais mais la caméra n'a enregistré que le son du micro d'appoint qui se prenait tout le vent... You fail :/


Le film (dans sa version originale) fait 26 minutes et tourne en boucle à l'étage de la galerie.


J'en met un extrait très résumé (5.30 minutes) ici:

Untitled #9

Nouvelle vidéo, tournée au port de pêche de Lorient (pas encore trouvé de titre)

La musique est une composition sonore réalisée à partir de prises de son de la zone industrielle du port. L'image peut paraître un peu floue parfois, c'est à cause des tremblements de la caméra lorsque la voiture passait sur des bosses.

Je suis actuellement en train de refaire mon portfolio, donc il n'y a que la partie vidéo qui est accessible pour l'instant.

16 têtes 32 pieds, expo à Groix

Exposition au fortin du Gripp sur l'ile de Groix


Malgré un charmant accueil de la mairie de Groix (pas de logement, vernissage aux gâteaux apéros périmés de 6 mois, fortin loué pendant l'expo) et un temps pas toujours clément (lundi: 5°C et pluie et les pièces qui prennent l'eau...), notre classe a réussi ici une des expos les plus réussies que l'on ait faites jusqu'à présent.
Il faut dire que le lieu est magique: à moitié enfoncé sous terre l'intérieur est en pierres apparentes.

Chacun d'entre nous a exposé ici les dernières pièces qu'il a réalises cette année (pour la plupart), faisant un bilan de notre année de 4° et permettant de faire un point sur notre travail pour l'année prochaine.
Même si chacun expose ses propres pièces c'est un travail d'équipe qui a permi à l'expo de voir le jour: création d'un livret, montage de l'exposition et organisation ont été fait en groupe.

Pour ce qui est de la réception de cette expo auprès du public, je dois dire que c'est très encourageant !
D'une part le grand nombre de gens qui se sont déplacés témoigne de l'intérêt de ce genre d'intervention. Nous nous attendions à 20 personnes par jour, la journée la plus calme en a accueilli 50 et vendredi 14 j'ai reçu 132 personnes ! D'autre part, les retours des gens vis-à-vis de l'expo sont très positifs. Beaucoup n'ont pas tari d'éloges et aucun boulot ne s'est retrouvé en marge...

 

Le livret de l'exposition est en téléchargement ici

 

Voilà donc quelques photos de l'exposition :

_arnaud1.jpg _arnaud2.jpg _carole.jpg _carole2.jpg _cecile.jpg _claire1.jpg _claire2.jpg _dimitri1.jpg _dimitri2.jpg _elsa1.jpg _elsa2.jpg _gwendal.jpg _jeremy.jpg _jonas.jpg _jonas1.jpg _mahe1.jpg _mahe2.jpg _marion.jpg _marion1.jpg _mathilde1.jpg _mathilde2.jpg _nadege1.jpg _nadege2.jpg _nastasja1.jpg _nastasja2.jpg _simon1.jpg _simon2.jpg _thomas1.jpg _thomas2.jpg _thomas3.jpg

J'ai mis plus de photos concernant mon installation (avec de plus amples explications) sur mon portfolio

Itinéraire bis

Nouvelle vidéo, tournée chez moi

J'en profite pour essayer la balise <vidéo> et quitter définitivement ce foutu flash player.

Théorie de la relativité parallèle

«Le professeur Thomas Von Davel effectua les derniers réglages et mit la machine en route. Une lumière bleutée envahit la pièce et un sifflement désagréable se fit entendre.

A lui-même: «C’est où? C’est ici? C’est caché? Es-tu sûr qu’il n’y a rien d’autre? As-tu bien regardé? C’est peut-être juste là, caché derrière le vide...» Mais il ne le voit pas encore, les quelques outils qu’il s’est donnés pour le discerner ont leurs limites. Il le sait et il ne se laissera pas berner.

Ses expériences lui ont prouvé qu’il existe un autre monde, bien d’autres mondes, c’est ces mondes qu’il cherche, qu’il veut explorer: des «parallèles». Qu’ont-ils à lui apprendre? Il ne le sait pas lui-même, mais une chose est sûre, il est près du but. Encore quelques efforts et ils seront là, devant lui. Il s’imagine les regardant fièrement et dire «ils sont à moi».

C’est ce qu’il y a de plus fascinant dans la vidéo, c’est juste là, en face, et pourtant c’est si loin. Impossible de la saisir directement, il faut user de moyens détournés, de «trucs» pour l’attraper. Mais Von Davel ne désespère pas, ce sera l’œuvre d’une vie, sa pierre philosophale!

Pour mener à bien ses recherches il n’a pas hésité à tester ses inventions sur lui même. En se filmant, il sait qu’une part de lui est entrée dans cette boîte. Il se voit sur l’écran, fragile, sans défense. Mais il continue, il dissèque, teste, expérimente jusqu’à ne plus ressentir la fatigue. Au final, s’il arrive à faire entrer son double électronique dans un des autres mondes, c’est un peu comme s’il y était entré lui-même.

On l’a traité de fou plus d’une fois, mais cela n’a aucune importance, seul compte le résultat.»

Pneus

Nouvelle vidéo, tournée derrière l'école: