Pensé à l'origine en diptyque, Ex Voto n'avait pas pu se dévoiler en entier lors de sa première présentation en décembre 2014 pour des raisons techniques. Réaffichée en mars 2015 à l'UBS de Lorient, puis de nouveau en septembre au Manège à Lorient, la pièce se dévoile pleinement avec le visuel qui l'accompagne : une bâche de 16m² affichant une gigantesque carte en noir et blanc.

Ex Voto 2015 Ex Voto 2015 Ex Voto 2015 Ex Voto 2015 Ex Voto 2015 Ex Voto 2015 Ex Voto 2015 Ex Voto 2015 Ex Voto 2015

 

Sorte de constellation, elle présente, de manière rhizomatique, une représentation du réseau Internet (en 2005). Ainsi, s'affichent en vis à vis, deux images correspondant à une sorte d'aboutissement technologique de l'être humain aujourd'hui. D'une part le réseau Internet, dont l'ampleur et la complexité nous dépasse complètement et d'autre part une station spatiale : objet le plus avancé technologiquement qui maintient la vie dans un environnement où celle-ci est impossible. L'objet de science fiction qu'est la station MIR ouvre vers la conquête de l'univers, c'est à dire vers l'inconnu. À contrario du réseau Internet qui est ce qui se rapproche le plus de la connaissance humaine aujourd'hui.

La similitude graphique entre la carte et l'univers (environnement où navigue la station) est ainsi renforcé par la notion d'exploration. Naviguer à travers les étoiles est devenu aussi passionnant que naviguer à travers le vaste réseau de la connaissance humaine. Les deux ont un potentiel infini qui nous dépasse en tant qu'individu.