Thomas Daveluy - Blog

Le blog de Thomas Daveluy, artiste plasticien, vidéo et nouveaux médias.

Interviews & Conférences

Interviews & Conférences

Interview et explications de la réalisation et mise en œuvre de Terrarium (2018).

Interviews & Conférences

Interview sur la radio Canal B autour de la présentation de Terrarium, réalisée le 17 mai 2019 dans le cadre du Festival Oodaaq 2019.

Interview de Thomas Daveluy à propos de Terrarium - 27 mai 2019

Si le flux est indisponible, vous pouvez télécharger le podcast en cliquant ici.

Interviews & Conférences

Conférence publique et gratuite à St Malo menée le 28 mai 2019. 50 minutes.

Dans le cadre du Festival Oodaaq à St Malo, j'ai été invité à présenter une conférence autour du thème Art & Jeux vidéos.

Thème de la conférence : « Comment le jeu vidéo peut devenir un territoire d'expérimentation artistique »

Après un rapide tour d'horizon de mon travail d'artiste plasticien et de mon cheminement au travers des nouveaux médias, je présente une liste non exhaustive d'expérimentations vidéoludiques aux approches artistiques (volontaires ou non). Je conclue sur l'élaboration de mon jeu vidéo, Naufrage, puis des travaux réalisés depuis (Zero Dimension ou Terrarium).

Conférence Art & jeux Vidéos - St Malo - Thomas Daveluy Conférence Art & jeux Vidéos - St Malo - Thomas Daveluy Conférence Art & jeux Vidéos - St Malo - Thomas Daveluy Conférence Art & jeux Vidéos - St Malo - Thomas Daveluy

Interviews & Conférences

«Le professeur Thomas Von Davel effectua les derniers réglages et mit la machine en route. Une lumière bleutée envahit la pièce et un sifflement désagréable se fit entendre.

A lui-même: «C’est où? C’est ici? C’est caché? Es-tu sûr qu’il n’y a rien d’autre? As-tu bien regardé? C’est peut-être juste là, caché derrière le vide...» Mais il ne le voit pas encore, les quelques outils qu’il s’est donnés pour le discerner ont leurs limites. Il le sait et il ne se laissera pas berner.

Ses expériences lui ont prouvé qu’il existe un autre monde, bien d’autres mondes, c’est ces mondes qu’il cherche, qu’il veut explorer: des «parallèles». Qu’ont-ils à lui apprendre? Il ne le sait pas lui-même, mais une chose est sûre, il est près du but. Encore quelques efforts et ils seront là, devant lui. Il s’imagine les regardant fièrement et dire «ils sont à moi».

C’est ce qu’il y a de plus fascinant dans la vidéo, c’est juste là, en face, et pourtant c’est si loin. Impossible de la saisir directement, il faut user de moyens détournés, de «trucs» pour l’attraper. Mais Von Davel ne désespère pas, ce sera l’œuvre d’une vie, sa pierre philosophale!

Pour mener à bien ses recherches il n’a pas hésité à tester ses inventions sur lui même. En se filmant, il sait qu’une part de lui est entrée dans cette boîte. Il se voit sur l’écran, fragile, sans défense. Mais il continue, il dissèque, teste, expérimente jusqu’à ne plus ressentir la fatigue. Au final, s’il arrive à faire entrer son double électronique dans un des autres mondes, c’est un peu comme s’il y était entré lui-même.

On l’a traité de fou plus d’une fois, mais cela n’a aucune importance, seul compte le résultat.»