Thomas Daveluy - Blog

Le blog de Thomas Daveluy, artiste plasticien, vidéo et nouveaux médias.

Art

Art

Travail entamé il y a déjà plusieurs années, Echo a connu plusieurs itérations au fil de mes recherches.

Echo - 2011 - Thomas Daveluy

Une première phase (Echo - 2011)

Celle-ci a permis de mettre en place le processus de superpositions d'images. En cherchant la position de chaque image d'un film par rapport à sa précédente, le résultat obtenu donnait une sorte de peinture disloquée témoignant d'une avancée dans le temps et dans l'espace.

Echo2 - 2014 - Thomas Daveluy

Une approche plus technique (Echo² - 2014)

Dans cette deuxième itération, l'utilisation d'un logiciel de motion capture a permis de replacer très exactement chaque image du film à l'endroit exact où elle a été enregistrée. En résulte une sorte de couloir dessinant le portrait d'un intervalle de temps.

La phase finale (Echo 3 - 2019)

La finalité de ce travail est d'arriver à extraire l'architecture dessiné par Echo² et à la réaliser en volume. Reprenant les captures réalisées dans le film précédent, j'ai réussi récupérer et à remodéliser le couloir en 3D. Une fois le modèle tridimensionnel obtenu, il ne me restait plus qu'à l'imprimer à plat, puis à l'assembler.

Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy
Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy
Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy
Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy
Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy
Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy

En résulte deux formes : une série de portraits représentant chaque couloir en vue 3D (constitué de toutes les images du film sous forme de plans), ainsi qu'une sculpture de 2,15 mètres de long et rétro-éclairée.

Les impressions

Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy
Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy

La sculpture

Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy Echo 3 - 2019 - Thomas Daveluy

Art

Artefacts est une vidéo issue d'un protocole de retouche de vidéo extrême. En utilisant les outils de retouche d'image dits « intelligents », j'ai supprimé toute trace humaine dans l'ensemble des plans de la vidéo.
Cela se traduit par la présence, parfois subtile, parfois extrêmement visible, de sortes de cicatrices en perpétuel mouvement. À cheval entre une vibration et une recomposition désorganisée et aléatoire, les stigmates laissés sur l'image témoignent de la violence de l'acte de suppression de l'humain et des limites des outils numériques lorsqu'il s'agit de recomposer des images.

La définition technique de l'outil utilisé est « suppression des éléments indésirables basée sur le contenu ». En réalité, une cascade d’algorithmes s'enchaine pour recomposer des éléments effacés (au préalable) en se basant sur les éléments restants tout autour sur l'image. Le logiciel cherche à boucher les trous de la manière la plus propre possible en analysant l'image et son contexte. Si cela fonctionne sur certains plans, lorsque le décor est simple ou que la suppression humaine laisse peu de trous, cette technique donne un tout autre résultat lorsqu'elle se retrouve obligée de recomposer des pans entiers de l'image avec peu ou pas assez d'éléments à copier.

J'ai toujours été attiré par les moments où le numérique entre en conflit avec son usage premier mais continue à fonctionner. C'est le cas de Terrarium où la photogrammétrie est utilisée pour scanner des arbres (techniquement impossible), ou encore dans Zero Dimension où j'exploite les bugs du moteur de rendu 3D pour donner forme à une nouvelle perspective. Ici, c'est la volonté acharnée du logiciel à recomposer l'image qui me plaît. Si le geste est éminemment violent (la retouche photo pour la suppression de personnages a été le grand outil des régimes totalitaires), le résultat ouvre sur une forme que je trouve poétique, à la fois par la démarche absurde de l'outil mais aussi par l'ouverture erratique dans la géométrie initiale de l'image.

Le travail dans une école donne une portée complémentaire : c'est un haut lieu de l'identification humaine. C'est là que nous nous forgeons, à la fois intellectuellement mais aussi socialement. Mais ces bâtiments sont aussi souvent impersonnels, tellement axés sur la praticité qu'ils en deviennent parfois déconnectés de l'humain. Le collège de Sainte Marie a l'avantage d'être un mix d'architectures différentes, le neuf et l'ancien s'y côtoient, ce qui offre un grand territoire d'expérimentations.

--

Cette vidéo a été réalisée dans le cadre de ma résidence en milieu scolaire au collège de Sarzeau et soutenu par le département du Morbihan.

Art

Autoportrait Thomas Daveluy

Art

Conçue spécialement par David Bideau pour le jeu, la musique de Naufrage vient de faire l'objet d'une édition numérique spécialement retravaillée.

Vous pouvez la télécharger gratuitement à l'adresse habituelle : thomasda.itch.io/naufrage

_album.png

Retrouvez 12 morceaux masterisés pour 45 minutes d'écoute...

Art

Après un an de développement, Naufrage se dévoile enfin dans sa version grand public ! Téléchargeable gratuitement sur itch.io, vous pourrez découvrir le jeu dans sa version complète :

download.jpg

Découvrez un monde onirique

Echoué sur une île le joueur devra explorer le monde de Naufrage afin de révéler ses secrets. Au travers de musiques, textes et animations, l'univers se dévoile dans une ambiance fascinante et contemplative. Mais gare à ne pas braver les interdits, les guetteurs sont là pour surveiller tous vos faits et gestes.

Une version publique presque achevée

Contrairement aux précédentes versions distribuées sur demande, cette première beta publique est sufisamment achevée pour que le joueur puisse finir le jeu sans problèmes. Tous les éléments importants sont présents, du début jusqu'à la fin du jeu. Il est maintenant possible de changer la langue, configurer les touches et même de sauvegarder sa progression. En l'état, même s'il reste encore quelques mois de développement, Naufrage est parfaitement jouable et appréciable. Des mises à jour régulières viendront agrémenter le jeu d'éléments cosmétiques ou de textes au fil des mois et semaines.

56.jpg

Pourquoi le nom « Naufrage » ?

Nombre de récits d'aventure commencent par un naufrage. Pour moi, ce mot ne représente pas une fin, mais un changement qui mène à de nouvelles découvertes. Faire naufrage dans la fiction nécessite de tout perdre pour se reconstruire et c'est un peu ce que devra faire le joueur au fil de sa progression.

Ce mot représente aussi mon état lorsque j'ai commencé à développer ce jeu : arrivé dans un univers inconnu, j'ai du apprendre à maîtriser des outils dont j'ignorais même l'existence. Et c'était déjà le début de l'aventure.

03.jpg

Pour quel public ?

Naufrage est jouable par tout le monde, peu importe l'âge. Le gameplay n'est pas complexe et le déplacement est relativement facile. Les énigmes peuvent parfois être un peu longues à découvrir mais si vous aimez l'exploration et la contemplation, Naufrage devrait vous plaire.

Lorsqu'il a été présenté dans le cadre des ateliers ouverts, le jeu a reçu un accueil très positif de la part d'un public plutôt hétéroclite (hommes et femmes de de 13 à 83 ans !).

58.jpg

Pourquoi gratuitement ?

Naufrage est mon premier jeu, il m'a permis de découvrir ce formidable outil de création qu'est Unity. En conséquence de quoi, il s'agit d'un jeu expérimental à la fois pour le joueur mais aussi pour moi. Lorsque j'ai démarré l'aventure, ce n'était pas dans un but commercial. Je reste persuadé que la création est avant tout une chose qui se partage avant de se vendre (l'un n'empêchant pas l'autre).

Itch.io, la plateforme sur laquelle vous pouvez télécharger le jeu, propose la possibilité de faire un don à l'auteur d'un projet. Si vous voulez m'encourager ou faire un geste symbolique, vous pouvez donner la somme de votre choix. Ce don n'est aucunement obligatoire et n'offre rien d'autre que mes remerciements chaleureux. Dans tous les cas, partager mon jeu et en parler autour de vous, reste le meilleur soutien que vous pourriez me faire.

25.jpg

Jouez, explorez et surtout partagez !

Si le projet vous plaît, pensez à le partager autour de vous au maximum et n'hésitez pas à me contacter si vous avez des remarques ou des suggestions...

50.jpg

Art

Voilà enfin un premier teaser vidéo de Naufrage...

Art

Dévoilée en décembre dernier la première Alpha de Naufrage présentait les bases du jeu et le début de l'aventure pour les curieux. Avec un stade de développement très limité, cette première version publique ne possédait pas de son ni d'importants éléments de gameplay. Aujourd'hui, après 4 mois de travail supplémentaire, une seconde Alpha voit le jour avec de nombreux changements...

Des graphismes améliorés

Un travail sur les textures, l'éclairage et les effets a été apporté pour donner un aspect plus détaillé et chaleureux à l'ensemble du jeu. En plus d'une optimisation (pour les performances), c'est l'ambiance du jeu qui profite le plus de ces améliorations :

Naufrage - Alpha 2 VS Alpha 1 Naufrage - Alpha 2 VS Alpha 1
Naufrage - Alpha 2 VS Alpha 1 Naufrage - Alpha 2 VS Alpha 1 Naufrage - Alpha 2 VS Alpha 1
Naufrage - Alpha 2 VS Alpha 1 Naufrage - Alpha 2 VS Alpha 1 Naufrage - Alpha 2 VS Alpha 1
Naufrage - Alpha 2 VS Alpha 1 Naufrage - Alpha 2 VS Alpha 1

Du son

Partie cruellement manquante dans l'Alpha 1, des bruitages et de la musique ont enfin été ajoutés. Entre les bruits de pas, de l'océan ou les musiques envoutantes réalisées par le musicien David Bideau, le jeu prend vie par son ambiance sonore et dévoile des moments de contemplation pure par le biais de monolithes répartis sur l'île :


Un scénario qui progresse...

Les textes des personnages ont été entièrement réécrits par Delphine Balligand. Même s'il reste encore de grosses surprises à venir pour la prochaine version, le jeu présente un scénario plus compréhensible et cohérent. L'Alpha 2 propose même d'aller plus loin dans la progression de l'aventure...

Une compatibilité avec les casques de réalité virtuelle

Initialement la deuxième Alpha devait sortir début avril. Le prêt d'un Oculus Rift par un développeur (Manuel Masiello, merci à lui), m'a permis de découvrir que la réalité virtuelle collait parfaitement à l'ambiance du jeu. L'expérience se prête totalement à un jeu contemplatif comme Naufrage. La compatibilité avec la VR nécessitant quelques changements, la sortie de cette deuxième mouture a été décalée d'un mois. Même si la compatibilité avec d'autres casques que l'Oculus Rift n'est pas assurée, elle est tout à fait possible et ne devrait pas poser de soucis.

Naufrage sur Oculus Rift Naufrage sur Oculus Rift

Vous pouvez télécharger cette nouvelle version via le formulaire sur la page dédiée ou en m'envoyant un email directement.

Art

Troisième monolithe...

Art

Deuxième animation...

Art

Une petite vidéo de présentation d'une des animations du jeu :

Je commence à mettre du son et a créer des petites animations qui se déclenchent lorsqu'on croise un des monolithes répartis sur l'île.
D'une durée de 2 à 4 minutes, chaque des 5 statues aura sa propre animation avec sa propre musique...