Thomas Daveluy - Blog

Le blog de Thomas Daveluy, artiste plasticien, vidéo et nouveaux médias.

Art

Art

Une petite vidéo de présentation d'une des animations du jeu :

Je commence à mettre du son et a créer des petites animations qui se déclenchent lorsqu'on croise un des monolithes répartis sur l'île.
D'une durée de 2 à 4 minutes, chaque des 5 statues aura sa propre animation avec sa propre musique...

Art

Débuté en septembre 2015, Naufrage est un projet de jeu vidéo expérimental et indépendant réalisé sous Unity. L'histoire propose au joueur d'atterrir (ou de s'échouer) sur une vaste île remplie de secrets. Surveillé par des observateurs très critiques, le joueur devra découvrir l'univers d'un jeu par le biais de l'exploration, mais surtout de la contemplation. Entre expérimentation technique, graphique et sonore, Naufrage propose un univers onirique dans lequel le joueur pourra se faire son propre voyage, au grès de son envie de découverte.

Première approche de la discipline pour moi, c'est l'occasion de découvrir un nouvel univers de création où le champ des possibles s'avère aussi vaste que celui des défis techniques qu'il présente. Comme toujours dans mon travail, je cherche avant tout l'expérimentation, mais le média vidéoludique me permet d'en faire profiter le joueur/spectateur. De cette manière, chaque découverte que j'ai pu faire, chaque surprise (bonne ou mauvaise) prend sa place à un moment ou à un autre dans le jeu. Par exemple, une grotte permet d'accéder à une galerie qui dévoile toutes les textures du jeu sous forme de tableau. Sorte de mise en abyme, Naufrage parle aussi de ce qui le constitue, en allant jusqu'à basculer entre les modes de représentation : d'abord en 3D, le jeu va petit à petit perdre ses textures, puis la troisième dimension et ainsi de suite...

Une page dédiée, avec la possibilité de demander une verson de test (beta) est accessible ici : naufrage-thegame.com

Galerie d'images

Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52
Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52 Naufrage 0.1.52

Art


[2014] Echo² par I7b

Echo² est la poursuite du travail de superposition et de compression de l'espace vidéo déjà entamé entre autres dans Echo (2011).

Voilà déjà plusieurs années maintenant que je poursuis ce travail, presque politique, sur l'envie de contredire l'idée reçue que le numérique est quelque chose d’immatériel, de flottant. Je n'ai que trop souvent entendu dire (même lors de mon diplôme) que mon travail, de part le fait qu'il se fait sur des supports numériques, était très éloigné du travail manuel collé à l'artiste, avec cette vieille définition du XIXème de l'artiste virtuose faisant de l'or avec ses mains. Aujourd'hui, même si cette définition correspond plus à l'artisanat, on entend encore de vieux réflexes archaïques : "Oui, mais vous ne touchez pas de vos mains". Le débat est stérile mais les clichés ont la vie dure et c'est aussi pour cette raison que je continue, avec acharnement, à réaliser ces vidéos mélangeant un travail très technique et une ouverture sur un rendu plus poétique.

Dans la précédente version de 2011, je me contentais de remettre chaque image en fonction de sa position par rapport à la précédente. La séquence révélait alors chaque image du film (chaque ligne correspondant à une image, 25 lignes représentent 1 seconde de film) mettant en avant la composante première de la vidéo : une suite d'images fixes.

Cette fois-ci la technique va plus loin, en replaçant de manière beaucoup plus précise chaque image du film à l'endroit exact où elle a été filmée. Comme pour Echo (premier du nom), il se dessine une sorte de couloir, correspondant à un portrait de la séquence vidéo. Ici j'ai usé de techniques de motion capture, avec des outils que l'on retrouve dans le cinéma, afin d'obtenir un couloir qui dessine exactement le trajet que j'ai parcouru lorsque j'ai filmé. De cette manière j'obtiens un couloir en 3D devant lequel je place une caméra fixe qui observe ainsi le film partir à l'horizon.

bateau-atelier.jpg



Au final le rendu s'avère très différent de la première version, puisque l'espace vidéo est beaucoup plus discernable. Chose étrange, il y a presque deux parties qui se dessinent : la partie haute, qui s'ouvre sur un univers très pictural, non sans rappeler les reflets des arbres dans les peintures de Monet. On retrouve un amalgame que j'avais déjà souligné dans d'autres de mes vidéos où la matière numérique, composée de pixels se rapproche énormément du pointillisme.

TombRaider1.jpgA cette partie, très liquide, vient se heurter la seconde moitié de l'image, avec des éléments plus grossiers, mais plus discernables (je veux dire par là moins abstraits). On retrouve ici une des composante de la matière vidéo/numérique : les pixels. J'aime faire le parallèle avec Tomb Raider (plusieurs personnes me l'ont aussi indiqué spontanément, donc je ne pense pas me tromper) ou tout autre jeu datant de cette époque du tournant de la 3D avec un affichage très flottant et pixelisé (j'en parle d'ailleurs ici dans mon article sur Standalone Post).

Au final, le but premier de l'ensemble de mon travail me semble atteint : montrer les spécificité de cette matière numérique, présenter son ouverture sur un univers vaste et infini tout en insistant que le numérique EST matériel, puisqu'il est manipulable, transformable et que ses enjeux plastiques peuvent être transposables à d'autres types d'art.

1901-02allee_jardin_giverny.jpg
Allée du Jardin de Giverny, 1901, Claude Monet

Art

Art

Je viens de terminer de réaliser Les Oiseaux - variation #1.

Ce fut difficile, contraignant et réellement fatiguant de réaliser cette pièce en seulement 3 mois. J'ai bien failli tout arrêter bien des fois, mais, grâce à ceux qui m'ont soutenu, aidé, remonté le moral durant les moments de doute, j'ai pu aboutir à ce résultat à la hauteur de mes attentes. A tous je vous dis merci :

  • L'EESAB - Site de Lorient, pour la mise à disposition de locaux et l'aide logistique et technique
  • La communauté Emmaüs de Rédéné (29), Vannes (29), Brest (29) et Trignac (44), pour les télévisions
  • Christophe Hamon, pour avoir réalisé les soudures de l'arche
  • Guillaume Lepoix, Laure Cotten, Alexandre Gouraud, Barbara Filâtre, Nicolas Desverronnières, Marion Bailly-Salin, Antoine Trouvé, Delphine Carré, Jonas Delhaye, pour leur soutien et leur aide inestimable
  • Ma famille, pour le soutien, l'aide logistique et les conseils précieux.
  • Raoul Datolla, pour le prêt de matériel vidéo

La première présentation officielle de la pièce se fera le samedi 30 novembre à la galerie Hélène Bailly à Paris.

Art

archive.jpg

Entamé il y a 3 ans par Julie Morel, le projet de recherche sur l'autoarchivage immédiat comme œuvre d'art se termine par la publication d'un livre, compte-rendu des expérimentations et réflexions menées par des artistes, critiques et étudiants en art.

Auto-archivage immédiat comme œuvre, ed. EESAB, 160 pages, 18€

Julie parle longuement de ce projet sur son blog, je vous incite vivement à aller y faire un tour.

Pour ma part, c'est à cette occasion que j'ai réalisé le projet display:none; une mosaïque autonome et interactive qui dresse le portrait d'un ou plusieurs sites. Le visiteur est alors amené à voyager dans un flot d'images décontextualisées mais liées entre elles par leur contenu respectif.

_IGP2604.jpg _IGP2612.jpg _IGP2615.jpg
_IGP2618.jpg _IGP2620.jpg _IGP2621.jpg

Art

Gros projet à venir...

Fini la 3D, place au métal et aux vraies TV cathodiques.
Réalisation : mi-novembre.

001B.jpg
002B.jpg 003B.jpg


IMG_20130919_161445.jpgIMG_20130919_161455.jpg IMG_20130919_162155.jpg IMG_20130923_182214.jpg
IMG_20130923_182227.jpgIMG_20130923_182318.jpg IMG_20130923_182334.jpg IMG_20130923_182348_-_Copie.jpg

Art

Noir Statues Logo

Cela fait plusieurs mois que je travaille avec David Bideau sur l'émergence d'une collaboration entre musique et images. Nous avions déjà fait une première démonstration lors d'une soirée privée en décembre, mais nous n'avions alors pas encore défini un projet clair (même le nom du groupe n'était pas fixé).

Aujourd'hui, le projet est devenu plus mature, avec de nouvelles musiques, évoluant dans un univers différent (mélange de sonorités primitives et d'instruments électroniques basiques) et sous un nouveau nom : Noir Statues.

Nous avons convenu d'axer d'avantage notre travail sur des formes basiques, issues de références primitives (art africain, sud américain) ainsi que sur l'art minimaliste et conceptuel (entre autres Sol LeWitt). Voici quelques visuels ainsi que les différentes références qui ont pu nous aider dans cette recherche :

Quelques sources d'inspiration :

sollewitt001.jpg sol-lewitt-wall-drawing-481-2.jpg
Sol LeWitt

15488-16703.main_p.jpg
Bernard Venet (Source)

cmarker01.jpg cmarker02.jpg cmarker03.jpg cmarker04.jpg
Chris Marker Les Statues meurent aussi (Source)

Logo :

Logo Noir Statues Fil Logo Noir Statues Fil complet Logo Noir Statues monochrome Logo Noir Statues

Visuels :

cube verre, noir statues cube verre arche, noir statues arche, noir statues forêt forêt forêt forêt forêt bruit éventail éventail éventail wbmp cube fil explosions explosions explosions

Nous publierons rapidement une autre vidéo de démo avec les nouveaux visuels.

Quel est votre avis ? Ce nouveau son vous plait-il ?

Art

42 minutes c'est le temps que met l'eau qui provient de l'ancien moulin à l'abandon à atteindre le jardin collectif du village de Saumède.

Ce petit cours d'eau est extrêmement précieux puisqu'il fournit la seule source d'eau du jardin qui permet aux résidents de se nourrir à peu de frais.
En plus des débris (branches, glands, herbes) qui bouchent le canal et réduisent le débit de l'eau, le village doit partager cette eau avec différents habitants des environs certains jours. Au final, le jardin de Saumède n'a accès à l'eau que 4 jours sur 7 grâce à ce petit canal dont l'existence est fragile et le débit très variable.

Cette vidéo retrace donc le cheminement de l'eau le long de ces quelques kilomètres, tout en jouant sur un rapport d'échelle et de déformation du aux gouttes d'eau collées à l'objectif.

*****

Quelques éléments de travail, les deux bateaux qui ont servi pour faire flotter la caméra :

Première version du bateau Première version du bateau Première version du bateau : gros plan sur la caméra miniature
Deuxième version du bateau : plus légère et plus naviguable Deuxième version du bateau Deuxième version du bateau

Art

En physique quantique l'intrication est un phénomène observé dans lequel deux objets (ou plus), bien que spatialement séparés se voient avoir les mêmes propriétés physiques.
En gros, même s'ils sont séparés par de grandes distances spatiales, les deux systèmes ne sont pas indépendants et il faut les considérer comme un système unique.
Il est aussi possible de voir les choses dans l'autre sens : l'intrication induit qu'un élément peut être dans plusieurs états à la fois (principe du chat de Schrödinger).

   
Cette vidéo, réalisée durant ma résidence à Saumède en Galice, fonctionne exactement de cette manière, en divisant l'écran afin d'emprunter tous les chemins possibles qui mènent de l'entrée au point de vue le plus culminant du village.
Chaque fois que le chemin emprunté se sépare, l'écran se divise et chaque partie emprunte l'un des deux parcours.
Au final, il se créé une composition au sein de ces découpes verticales, composition qui n'est pas fonction de choix esthétiques, mais fonction de la géographie du lieu.
Par ailleurs cette composition, divisée de manière verticale se retrouve rassemblée de manière horizontale par la ligne d'horizon, volontairement centrée la plupart du temps.

*****

Quelques éléments de travail :

Carte du village avec numérotation des sectionsDécoupe chronologique des séparations en fonction de la carte
Vu du projet de travail sous After Effects Vue du travail du remontage et calage sonore sous Première